Coprin chevelu

Coprin chevelu

 

Coprinus comatus (Müll.: Fr.) Pers.

 

 

 

 

Ce champignon bon comestible même cru est un des plus faciles à reconnaître, par la forme de son chapeau qui rappelle les bonnets anglais en poils d'ours.

 

Attention !

 

Il doit être consommé dans les heures qui suivent la récolte, les lames doivent être blanches, à peine roses au bord, jamais noires. Il ne doit être ni réchauffé, ni congelé, ni même mis au réfrigérateur.

 

La méthode de propagation des spores de la plupart des coprins est assez originale et sûrement unique dans le monde des champignons.

Lorsque les spores mûrissent, un rosissement (Coprinus comatus) apparaît, d'abord à la base des lames, puis remonte jusqu'en haut du chapeau. Au fur et à mesure que ce rosissement remonte, un processus d'autodigestion va transformer la matière vivante en une substance chimique liquide noire appelée "encre" par les mycologues. Celle-ci qui contient les spores va s'égoutter sur terre ou sur les plantes et se diluer dans les eaux de pluie. Les spores pourront être ainsi transportées par les eaux de ruissellement. Le coprin n'a pas de chair, il n'a qu'un pied, des lames et une cuticule. Le processus d'autodigestion digère toutes les lames et la cuticule. C'est ainsi que l'on peut voir quelquefois des pieds de champignons qui se dressent comme des arbres morts, n'ayant plus que sur ce pied leur calotte discale.

 

L'encre récupérée et bouillie a les mêmes propriétés que l'encre de Chine.

 

                                                                                                                                                                                                                                G.Bourotte



Les réactions

Avatar Sasan

Everyone would benieft from reading this post

Le 16-06-2012 à 07:30:48

Réagir


CAPTCHA